Kings of leon / Only by the night

MyspaceSite officielAcheter l’album

Kings of Leon… Nom qui n’inspire pas tout de suite; qu’il faut lire et relire pour aimer, tout comme l’album. Il faut persister, la première écoute ne suffit carrément pas. C’est sur Closer que s’ouvre cet opus, chanson ponctuée de rythmes lourds assomés par une basse traînante le tout surmonté d’une voix sanglante. La première impression, est celle d’un quatuor déchiré sous morphine depuis plusieus mois. S’en suit de longues minutes de lamentation à bayonner (Crawl, Use somebody); entre voix singlante et guitares illuminées, dans une cave humide qui pue le moisi. Le meilleur album du quatuor sans doute, après un apprentissage stakhanoviste et une vie rock’n’roll. Lorsque la fréquence cardiaque s’accélère, sous le judicieux mélange auditif des Rois, un Followill dépose son voile froid et tout revient à la normale. Le côté sombre est omniprésent et l’insécurité totale dans cet entrêpot d’idées floues où déterrer les sentiments devient l’activité principale.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans CRITIQUE CD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s